19 mars 2022 – Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc

« Message de Madame Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants.

Il y a 60 ans, après un long processus et de difficiles négociations, dans un contexte d’exacerbation des violences, des accords étaient signés entre les représentants du Gouvernement de la République française et ceux du Gouvernement provisoire de la République algérienne.

Signés le 18 mars 1962, les accords d’Evian prévoyaient un cessez-le-feu applicable dès le 19 mars à midi sur tout le territoire algérien. La paix n’était pas encore là mais un horizon se dégageait pour la sortie de guerre.

Avec tous les bouleversements que cela impliquait. Avec tous les drames intimes et collectifs qui ont surgi. Avec les violences et le cycle des représailles qui ne se sont pas éteints après le 19 mars.

Pour beaucoup, sur les deux rives de la Méditerranée, il y eut un avant et un après. Il y eut une multitude de sentiments, une avalanche de ressentiments, une pluralité de réactions et de douleurs, le voisinage du soulagement et de la détresse. Cette diversité et ces blessures sont la source de la mémoire plurielle et fragmentée de la Guerre d’Algérie.

Pour des milliers de soldats, des appelés et rappelés du contingent, des militaires de carrière, des forces de l’ordre de métropole et d’Afrique du Nord, c’était la possibilité d’un retour prochain dans leur foyer, c’était aussi pour certains l’amertume de la situation militaire.

Près de 30 000 d’entre eux avaient été tués, près de 70 000 blessés. Parmi ceux qui en sont revenus, aucun n’a oublié ce qu’il a vu, ce qu’il a vécu, ce qu’il a entendu. Près de deux millions d’appelés et de rappelés ont servi en Afrique du Nord, pendant 18, 28 ou 30 mois. Etudiants, jeunes cadres, ouvriers, agriculteurs, artisans, employés, c’est toute une génération, toute une société, qui a été marquée par cette guerre et qui le reste aujourd’hui. Notre France en est l’héritière.

Pour les harkis, pour les soldats membres des formations supplétives, cette date marque le début d’une tragédie. Pour beaucoup, ce fut l’heure de la violence et des représailles. Pour d’autres, ce fut l’exil, l’abandon d’une terre aimée puis l’indifférence voire le mépris sur une terre qui les a mal accueillis. Par la parole du Chef de l’Etat et par la loi, la République a reconnu la singularité du sort des harkis et a ouvert le temps du pardon.

Il n’est pas un pied-noir, pas un rapatrié d’Algérie qui n’ait oublié la terre évanouie de ses parents. Ils ont vécu un douloureux exil, ils ont vu leur monde s’engloutir. Ils ont connu et souffert des violences après le 19 mars. Il y eut le drame de la rue d’Isly, le 26 mars 1962, dont le caractère impardonnable a été récemment reconnu par le chef de l’Etat. Il y eut les massacres d’Oran, le 5 juillet 1962. En redisant son attachement aux rapatriés et à leurs familles, la République a rappelé avec force les douleurs de l’exil et les conditions d’arrivée en métropole.

Les mémoires de la Guerre d’Algérie sont douloureuses mais elles sont précieuses. Notre mission collective est de porter un regard lucide sur les blessures du passé, de poursuivre le travail d’histoire, de vérité et de réconciliation.

Pour ce 60e anniversaire, le Mémorial national de la Guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie situé à Paris, quai Branly, a été rénové et embelli. Ainsi, ce lieu de mémoire rend hommage aux victimes civiles et militaires, facilite la pédagogie et invite à la transmission.

Pour ce 60e anniversaire, nous prenons collectivement l’engagement de continuer à enseigner la Guerre d’Algérie, de faciliter l’accès aux archives, de mettre en valeur les témoignages, d’expliquer les faits et les événements, de regarder l’histoire en face, de faire dialoguer les mémoires.

Pour le 60e anniversaire de la fin de la Guerre d’Algérie, la France a besoin de se retrouver sereinement en un lieu et en un temps commun, de se rassembler sans polémique autour de tous ceux qui ont été touchés par ce conflit, de faire unité autour du souvenir et de la transmission. Ainsi, le 18 octobre 2022, un hommage national sera organisé. A une date symbolique, celle de l’anniversaire de la promulgation de la loi reconnaissant officiellement le caractère de guerre et de combats aux événements d’Afrique du Nord, un texte qui mettait fin aux non-dits et aux litotes. Aujourd’hui, 19 mars 2022, partout en France, nous nous souvenons et nous rendons hommage aux victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. »

Acheminement vers l’Ukraine

Dans cette situation de guerre que traverse la population ukrainienne, nous nous sommes toutes et tous engagés dans un élan de solidarité incroyable puisque nous avons collecté grâce aux dons des habitants de notre Communauté de Communes 70 palettes de produits de premières nécessités.

Un chargement de 20 tonnes de marchandises est désormais en route vers le port du Rhin à Strasbourg, puis réceptionné par la protection civile pour un acheminement vers l’Ukraine.

Merci à toutes et tous pour votre générosité !

Pollution atmosphérique

Un épisode de pollution atmosphérique avec niveau élevé de particules fines PM10 est en cours dans le Haut-Rhin.

👉 Renforcement des mesures d’urgence à partir de vendredi 11 mars

Conformément aux dispositifs prévus par la procédure d’alerte, les mesures réglementaires suivantes s’appliquent à compter de ce vendredi 00h, sur l’ensemble du département :

  • Tout brûlage de déchets verts à l’air libre est interdit ;
  • Les opérations d’écobuage, de brûlage à l’air libre des résidus agricoles et des déchets forestiers sont interdits ;
  • Les sites responsables localement des émissions les plus importantes mettent en œuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 1 ;
  • Les travaux générateurs de poussières (chantier de démolition, …) sur les chantiers ne peuvent être réalisés que si un arrosage permettant l’abattage des poussières est mis simultanément en œuvre ;
  • Les feux d’artifice sont interdits ;
  • L’utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage d’agrément dans tous les logements, dès lors qu’il n’est pas une source indispensable de chauffage est interdite ;
  • Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussées séparées, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20km/h sans descendre en dessous de 70km/h. Pour les autocars et poids lourds (>3.5t) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130km/h. Cette mesure ne s’applique pas véhicules de sécurité et de secours

Plus d’informations sur la qualité de l’air et sur l’évolution de la procédure d’alerte sur le site internet d’ATMO Grand Est : http://www.atmo-grandest.eu/


Aide humanitaire à l’Ukraine

La Région Grand Est, l’Association des Maires et la Protection Civile se chargent des points de regroupement nationaux et régionaux ainsi que des corridors d’acheminement sécurisés par camions ou par transport aérien.

La Communauté de Communes Sundgau en partenariat avec Marie-Pire, centralise la totalité des collectes au bâtiment DOMENA à Altkirch qui sera le pont logistique local. Le tout sera ensuite transféré vers un des centres de collecte nationaux de la Protection Civile, qui pour notre Région, se situe au Port du Rhin à Strasbourg.

Concernant le dépôt des collectes de produits de première nécessité à Altkirch, plateforme logistique locale, vous pouvez déposer vos dons à compter du Lundi 7 Mars de 13 h 30 à 15h l’arrière du bâtiment DOMENA, côté quai et tous les jours suivants de 7h30 à 12h00 et de 13h00 à 15h00.

A la demande de la protection civile, les dons doivent être conditionnés par carton et si possible par catégorie de produits en séparant les produits d’hygiène des produits de la catégorie « secours ».

Vous pouvez également déposer vos dons en mairie du 13 au 18 mars. L’association Cawaltag assurera l’acheminement jusqu’à la plateforme d’Altkirch.

Sur cette première opération les médicaments et denrées alimentaires périssables ne sont pas autorisés.

Les personnes physiques qui souhaitent accompagner des ressortissants ukrainiens sont invitées à se signaler sur le site https://parrainage.refugies.info/

Cette plateforme a vocation à recenser des initiatives d’aide de différentes natures (insertion professionnelle, éducation, rencontres/loisirs), et en particulier les initiatives d’hébergement solidaire. Les particuliers volontaires seront mis en relation avec des associations.

https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/hebergement-personne-morale-ukraine

Le formulaire hébergé sur le site démarches-simplifiées est à destination de toutes les personnes morales qui souhaiteraient mettre à disposition des hébergements pour accueillir les ressortissants ukrainiens.

Les personnes morales devront remplir ce formulaire permettant leur identification et détaillant les caractéristiques des hébergements pour permettre un appariement dans les meilleures conditions.


Nævus 2000 / Marché de Noël

Le Marché de Noël de l’Artisanat et de la Gourmandise des 11 et 12 décembre à Tagolsheim était une magnifique opération réalisée avec des personnes au grand cœur !

Vous avez été nombreux à participer à cette première édition !!!

Grâce à vous, l’Académie Nationale de Cuisine a eu le plaisir de remettre ce soir, lors du gala des bénévoles, un chèque de 6000 euros à l’Association Naevus 2000, correspondant au bénéfice obtenus lors du marché de Noël.

Nævus 2000 réservera une partie de cette argent à l’Irsem de Marseille, équipe du Dr Heather Etchevers pour la recherche sur le Nævus Congénital Géant, l’autre partie sera utilisée pour organiser des événements afin de rassembler, d’informer les familles et de faire connaître cette pathologie au grand public pour changer le regard des autres.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous du 9 au 11 décembre pour une édition encore plus grandiose !

Chien solitaire

On nous signale un chien, de type schnauzer de taille moyenne, vu seul près de la piscine puis près de la mairie ce jour.

Si vous avez d’autres informations, n’hésitez pas à commenter ce post.